haut de page
Classification
Retour à l'index
Comme les autres organismes vivants (animaux et végétaux), les insectes sont classés dans différentes unités systématiques. La classification exprime dans la mesure du possible les affinités des espèces et des groupes ; en outre, elle permet de s’y retrouver dans la multitude des espèces. Enfin, elle a une valeur internationale. Les noms communs (noms vernaculaires) diffèrent selon les langues et ne peuvent être employés dans la classification puisqu’ils sont parfois très nombreux pour une même espèce et varient à l’intérieur d’un seul pays. C’est le naturaliste suédois Carl von Linné qui, au XVIII ème siècle, proposa une nomenclature caractérisée par l’emploi de noms tirés du latin ou du grec ancien. Depuis, les règles internationales ont été édictées pour en préciser l’emploi. Linné avait constaté que les êtres vivants peuvent être groupés selon leurs ressemblances et il créa plusieurs catégories dans sa classification du monde vivant, appelées systema naturae. Par la suite, d’autres catégories furent ajoutées pour accroître la précision de la classification et rendre compte de la complexité de la nature. L’espèce (species) est l’unité fondamentale de la classification ; elle réunit tous les organismes qui sont capables de se reproduire entre eux et qui forment donc une communauté isolée des autres de ce point de vue. Le nom de l’espèce commence par une minuscule et est suivi par une initiale ou un nom, celui de la personne qui l’a décrite (on ajoute parfois l’année ou cette première description a été publiée). Les espèces étroitement apparentées et qui ont des caractères communs sont groupées dans un genre (genus), dont le nom, commençant par une majuscule, précède celui de l’espèce. C’est cette nomenclature binaire qui est valable dans le monde entier et qui est adoptée ici. Les genres qui présentent des particularités communes sont réunis dans uen même famille et une ou plusieurs familles font partie d’un même ordre. Un ou plusieurs ordres constituent une classe (ici, celle des insectes) et une ou plusieurs classes forment un embranchement (phylum). Ainsi les insectes appartiennent à l’embranchement des arthropodes, dont font également partie les araignées, les scorpions, les mille pattes et les crustacés, qui se distinguent cependant par le nombre de pattes et la structure de la tête et du corps. Avec d’autres embranchements (par exemple ceux des protozoaires, des vers, des mollusques, des vertébrés, etc ;), les arthropodes forment le règne animal auquel correspond le règne végétal. Entre ces différentes catégories, on a introduit des subdivisions sur lesquelles nous n’insisterons pas, à l’exception des sous-espèces (subspecies), qui correspondent au concept plus connu de race, et des sous-ordres. L’exemple de l’abeille domestique montrera quelles sont les différentes catégories de la classification scientifique. Espèce................Apis mellifera Linnaeus...............Abeille domestique Genre.................Apis Famille...............Apidae...................................Abeille supérieures Sous-ordre..........Aculeata................................Aculéates Ordre................HymenopterHyménoptères Classe................Insecta..................................Insectes Embranchement...Arthopoda.............................Arthropodes Pour établir la classification des insectes, on fait appel à la morphologie, l’anatomie, l’ontogenèse, l’écologie, la biologie, la physiologie, la génétique, la biochimie, l’éthologie et la zzogéographie. Les fossiles d’insectes étant très rares, il est difficile d’utiliser la paléontologie pour connaître les souches originelles. La classification actuelle n’est donc pas définitive d’autant plus qu’on ne connaît pas encore toutes les espèces vivantes, même en Europe et même en France. Le système présenté ci-dessous est l’un de ceux qui sont généralement admis Aptérygote. Insectes primitifs, qui n’ont jamais eu d’ailes Sous classe des Entognathes -Ordre des Diploures -Ordre des protoures -Ordre des Collemboles Sous classe des Ectognathes -Ordre des Zygentomes Ptérygotes. Insectes ailés (au moins à l’origine) Hémimétaboles. Insectes à métamorphose incomplètes -Ordre des Ephéméroptères , Ephémères -Ordre des Odonates . Libellules, demoiselles -Ordre des plécoptères . Perles -Ordre des Embioptères . Embies -Ordre des Dermaptères . Perce-oreilles -Ordre des Mantoptères . Mantes -Ordre des Blattoptères . Blattes. -Ordre des Isoptères . Termites. -Ordre des Chéleutoptères . Phasmes. -Ordre des Orthoptères . Criquets, sauterelles, grillons. -Ordre des Psocoptères . Psoques. -Ordre des Phthiraptères . Poux. -Ordre des Thysanoptères . Thrips -Ordre des Hétéroptères . Punaises -Ordre des Homoptères . Pucerons. Holométaboles. Insectes à métamorphoses complètes -Ordre des Magaloptères . Sialis -Ordre des Raphidioptères . Raphidies -Ordre des Planipennes . Fourmillons etc. -Ordre des coléoptères . Coccinelles etc. -Ordre des Strepsiptères . Stylop. -Ordre des Hyménoptères . Guêpes, abeilles, etc. -Ordre des Trichoptères . Phryganes. -Ordre des Lépidoptères . Papillons. -Ordre des Mécoptères . Panorpes. -Ordre des Diptères . Mouches, moustiques etc. -Ordre des siphonaptères . Puce. Quelques ordres n’ont pas été mentionnés sur ce tableau car ils manquent en Europe et ne sont donc ni décrits ni illustrés.