La diversité de forme des larves empêche de les présenter de façon détaillée. Dans les lignes qui suivent nous énumérons les principaux types en évoquant leur biologie. Les larves ne différant pas beaucoup des imagos n’ont pas été prises en considération. Il s’agit principalement de celles des insectes primitifs, c’est-à-dire aux métamorphoses incomplètes qui ressemblent de plus en plus aux imagos au cours de leur développement. De même, nous n’avons pas traité des larves qui ont l’aspect de vers ou d’asticots car leur identification exige un examen minutieux et leur description aurait pris une place considérable. Larves aquatiques Larves des Hémimétaboles . Elles ont toujours des yeux composés. - Ephémères . En général, 3 appendices abdominaux, 3 paires de pattes, branchies foliacées sur l’abdomen. - Odonates . 3 paires de pattes, « masque » replié au repos. *Libellules : corps large ; cerques au bout de l’abdomen. *Demoiselles : corps mince, branchies (lames foliacées au bout de l’abdomen). - Perles . 3 paires de pattes, 2 appendices abdominaux. Larves des Holométaboles . Seulement les yeux simples. - Sialis . Appendices branchiaux ciliés, articulés, sur les côtés de l’abdomen ; 1 appendice caudal, 3 paires de patte. - Phyrganes . Les larves de la plupart des espèces vivent dans un fourreau recouvert de sable, fragments végétaux ou coquillages, nombreuses branchies thoraciques et abdominales, 3 paires de pattes thoraciques et généralement une paire de crochets au bout de l’abdomen. - Coléoptères . Mandibules robustes, 3 paires de pattes, en général, pas d’appendices corporels très développés. - Moustiques et mouches . *Moustiques : pattes des larves atrophiées, extrémité de l’abdomen avec un siphon respiratoire pourvu de poils natatoires, se déplacent en se tortillant. Les nymphes ont la tête et le thorax renflés ; les yeux, les pattes et les ailes de l’imago sont déjà visibles ; branchies thoraciques ; plongent en cas de danger *Chironomes : corps mince, allongé, 2-3 paires de papilles au bout de l’abdomen, 2 pseudopodes abdominaux et un double sur le prothorax ; souvent colorées en rouge ; vivent généralement dans la vase. *Simulies : disque-ventouse au bout de l’abdomen ; fixées sur les pierres ; tête avec 2 éventails de poils pectinés ; vivent dans les eaux courantes. *Syrphes : corps épais, cylindrique, tête non différenciée, tube respiratoire long, exsertile, divisé en 3 parties, permettant de respire à la surface de l’eau ; adaptées à la vie dans les liquides putrides. Larves vivant dans le sol, les végétaux et les animaux Toutes appartiennent aux insectes holométaboles. - Coléoptères . La forme des larves est extrêmement variée, nous ne citerons que quelques types. *Carabes : corps allongé, 3 paires de pattes, très actives, dans le sol. *Scarabées : aspect de ver blanc, corps toujours arqué, 3 paires de pattes, extrémité de l’abdomen renflée ; dans le sol ; ne peuvent pas ramper. *Longicornes et buprestes : forme de ver, pattes absentes ou réduites, segments pourvus d’ampoules ambulatoires. *Elatéridés : corps cylindrique, mince, sclérifié, 3 paires de pattes courtes ; dans le sol, le bois, les champignons. *Anthrènes : larves très velues, pourvues de pinceaux de longs poils au bout de l’abdomen. - Fourmillon . Larve trapues, aplaties, 3 paires de pattes, longs crochets dentés ; dans une dépression en entonnoir, creusée dans le sable. - Hyménoptères . Pattes absentes ou réduites ; parasites dans d’autres insectes ou dans des nids (alvéoles), fourmilières ou dans le bois (les larves de mouches se distinguent par leur extrémité abdominale tronquée). *Guêpes : larves dans un nid comprenant de nombreux alvéoles. *Bourdons : larves dans un nid avec des provisions de nourriture. - Mouches . Pattes absentes ou très réduites ; capsules céphalique réduite ou absente, aspect d’asticot ; vivent dans le sol, les végétaux, les déchets ou en parasites dans le corps d’autres animaux. *Tipules : corps cylindrique, tégument raide, extrémité de l’abdomen tronquée, pourvue d’appendices rayonnants (« masque »). *Calliphoridés (mouches) : aspect d’asticot, extrémité abdominale tronquée, larves parasites, couvertes de nombreuses épines. Larves vivant sur les végétaux au-dessus du sol Larves d’insectes hémimétaboles. - Cicadelles . Larves trapues, 3 paires de pattes ; souvent dans le sol mais aussi au-dessus, dans les végétaux ; certaines comme celles des cercopes se cachent dans un amas spumeux. Larves d’insectes holométaboles. - Coléoptères . Les larves vivant sur les végétaux ont une forme très variable mais on toujours 3 paires de pattes et des pièces buccales broyeuses. - Chrysopes . Larves trapues, 3 paires de pattes, puissants crochets buccaux ; carnivores, se déplacent dans la végétation. - Hyménoptères . Forme de chenille ; sur les végétaux ou bien dans un nid divisé en alvéoles (forme d’asticot, sans pattes). *Tenthrèdes (Symphytes) : larves ressemblant à des chenilles ; en différent par la présence de 6 à 8 paires de fausses pattes abdominales (après les 3 paires de vraies pattes) et la présence d’un seul ocelle sur chaque côté de la tête ; pas de crochets sur les fausses pattes abdominales. *Larve des espèces sociables dans un nid, semblables à des asticots. - Mouche . Larves sans tête distincte ni pattes, se déplacent sur les végétaux à la recherches de proies. - Larves de papillons (chenilles). Chenilles d’aspect typique, cylindriques, tête distincte, corps lisse garni de touffes de poils ou entièrement velu ; en général, 2 à 5 paires de fausses pattes abdominales pourvues de crochets disposés en couronne ou en demi-cercle ; entre la dernière paire de pattes thoracique (3 paires) et la première paire de fausses pattes abdominales, au moins deux segments sans pattes. Les chenilles de certains papillons vivent dans un sac de soie qu’elles ont fabriqué, d’autres vivent sur ou dans les végétaux.
Retour à l'index
haut de page
Principaux types de larves